Le Prince d’été de Alaya Dawn Johnson

le-prince-d-ete-3746182-250-400

Genre: littérature jeunesse
Étiquettes: Romance, Technologie, Artiste, Art,Rébellion, Egalité des sexes
Éditeur: 2013 Robert Laffont française
collection R
  • Synopsis

Sur la côte de ce que l’on appelait jadis le Brésil, ce sont les femmes qui dirigent la légendaire ville-pyramide de Palmarès Três. La reine ne cède le pouvoir qu’une fois tout les 5 ans, à un Roi d’été dont l’histoire enfievrera la cité l’espace d’une année.
Pour June Costa, la vie n’est qu’ Art. Ses oeuvres impressionnent ses professeurs autant que ses camarades. Elle rêve de remporter le prestigieux trophée de la reine. Un rêve qu’elle n’avait jamais remis en question… jusqu’à ce qu’elle rencontre Enki.
Fraîchement élu roi d’été, Enki est le garçon dont tout le monde parle. Mais lorsque June le regarde, elle voit bien au delà de ses fascinants yeux d’ambre et de sa samba ravageuse: elle reconnaît en lui un artiste total. Follement amoureuse, June décide alors de créer avec lui un chef d’oeuvre qui restera gravé à jamais dans les mémoires.
Mais le temps leur est compté. Car, comme tout les rois d’été qui l’ont précédé, Enki va devoir être sacrifié.

  • Billet

Le livre est superbe, sa couverture est magnifique. Le contenu est séparé en saisons et non en chapitres. Cela m’a déplu, j’avais parfois l’impression d’avoir raté une page à cause de cette absence de chapitre ou du changement de narrateur. Toutefois, ça donne du rythme à la lecture, on voit l’échéance du règne d’Enki approcher.

J’ai rencontré beaucoup de mots portugais durant ma lecture. Ne le parlant pas, j’aurais apprécié avoir un * avec les traductions en bas de page. Ce n’est pas très grave car ces mots sont souvent utilisés comme surnoms ou pour désigner quelque chose. On finit par les comprendre à force et ça renforce le côté exotique.

Pour ce qui est du contenu : l’univers est exotique et déroutant. On nous présente une société utopique gérée par la reine et les tantes. Tous les 5 ans, un roi est élu pour un règne d’un an afin de désigner une nouvelle reine. Seuls les rois « solaires » ont du pouvoir. Enki est un roi « lunaire » mais il laissera sa trace dans l’histoire de Palmares très.  Le récit se déroule au Brésil, ça amène de l’originalité avec une partie de cette culture. L’art et la danse sont très présents. Certains thèmes inhabituels sont abordés tels la bisexualité, la polygamie, l’homosexualité… avec légèreté.

Le début du livre nous plonge directement au sein de l’histoire sans trop de descriptions. On reste dans le flou un petit moment. Du coup, j’ai eu du mal à accrocher. Je n’ai pas adhéré avec les personnages pour lesquels je n’ai ressenti aucune affection. Le dénouement nous est révélé dans les passages rédigés à l’intention de June avant même les dernières pages.

Bref, ce livre m’a donné de l’exotisme, de la dystopie mais surtout me laisse mitigée, perplexe.

Publicités

Publié par

Ewinaelle

Salut ! Je suis une dévoreuse de livres et une lectrice passionnée. J'ai l'impression de lire depuis toujours. C'est pour moi un moyen de m'évader du quotidien, de laisser libre cours à mon imagination débordante. Cela me détend et me procure un tas d'émotions. Depuis peu je "chronique" mes lectures pour d'une part pour m'en souvenir. Je lis tellement que j'oublie tout ! D'autre part, afin de partager mon avis avec vous. N'hésitez pas à me donner le vôtre, il m'intéresse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s