Confessions d’une accro du shopping de Sophie Kinsella

confessions-d-une-accro-du-shopping-2067-250-400

Genre: Chick Lit
Étiquettes: mode, shopping, amour, humour,comédie, féminité
Éditeur:  2006 Pocket
  • Synopsis

Votre job vous ennuie à mourir? Vos amours laissent à désirer? Rien de tel qu’un peu de shopping pour se remonter le moral… C’est en tout cas la devise de Becky Bloomwood, une jolie Londonienne de vingt-cinq ans. Armée de ses cartes de crédit, la vie lui semble tout simplement magique! Chaussures, accessoires, maquillage ou fringues sublimes… rien ne peut contenir sa fièvre acheteuse, pas même son effrayant découvert. Un comble, pour une journaliste financière qui conseille ses lecteurs en matière de budget ! Jusqu’au jour où, décidée à séduire Luke Brandon, un jeune et brillant businessman, Becky s’efforce de s’amender, un peu aidée, il est vrai, par son banquier, qui vient de bloquer ses comptes… Mais pourra-t-elle résister longtemps au vertige de l’achat et à l’appel vibrant des soldes?

  • Billet

Sophie Kinsella est capable du meilleur comme du pire. J’ai adoré la plupart de ses romans: « Lexi Smart a la mémoire qui flanche », « Poppy Wyatt est un sacré numéro », « Samantha, bonne à rien faire » .  En revanche, je n’ai pas apprécié « Une maison de rêve » ou encore « Des vacances inoubliables ».

J’avais également adoré le film « Accro du shopping ».  Du coup, je ne pouvais pas passer à côté de cette saga. Bref, tout ça pour dire que je commençais ce livre avec beaucoup d’attentes et que je n’ai pas été déçue.

Pour en revenir au livre, l’héroïne, Rebecca est superficielle, obsédée par la mode et le paraître. Il est difficile de s’y identifier mais suivre son parcours a été un véritable plaisir. Elle ne recule devant rien pour s’en sortir. Ses mensonges m’ont beaucoup fait rire. Elle se retrouve souvent dans des situations carrément drôles. La fin est en accord avec le genre littéraire « chick lit », mais je trouve qu’elle s’en sort presque trop bien.

C’est une lecture distrayante et pleine d’humour. Je la recommande à tous ceux qui cherchent à se détendre ou un petit livre sans prise de tête.

Publicités

La femme parfaite est une connasse de Anne-Sophie Girard et Marie-Aldine Girard

la-femme-parfaite-est-une-connasse---3262143

 

Genre: Humoristique
Étiquettes: Humour, Vie quotidienne, Le Guide Pour Les Femmes, Comportements Féminins, Femme parfaite
Éditeur: 2013 Editions j’ai lu français
  • Synopsis

Ce livre est LE guide pour toutes les femmes imparfaites (c’est-à-dire grosso-modo pour toutes les femmes*). Vous y apprendrez notamment comment garder votre dignité quand vous êtes complètement bourrée, qui sont ces filles qui ne mangent qu’une salade par jour, les questions qu’il ne faut pas poser à un homme si vous ne voulez pas entendre la réponse, ou ce qu’il faut faire de toute urgence si votre mec veut s’acheter des Crocs.
* Il peut également être lu par les hommes qui n’ont pas peur de découvrir ce que les filles se racontent entre elles dès qu’ils ont le dos tourné…

  • Billet

Alors voilà, j’ai voulu jeter un coup d’œil à ce livre qui a tant fait parler de lui (en bien comme en mal) et … je l’ai lu d’une traite! Non,ce n’est pas le bouquin de l’année ou un must have, ce livre n’est pas mémorable. Toutefois, il est très agréable à lire, simple et divertissant ! Il m’a rappelé les magazines que je lisais étant plus jeune. J’ai souri tout au long de ma lecture et l’un ou l’autre passage m’ont fait rire. Ce n’est pas tordant, l’humour est simple mais ça marche ! Le contenu est à prendre au second degré et à ne pas trop analyser. Il est évident qu’on ne se reconnaît pas dans chacun des clichés et qu’on n’est pas toujours d’accord avec les auteurs. Moi, cela ne m’a pas dérangée. Malgré cela, je suis contente de l’avoir emprunté à une copine car ce n’est pas le genre de livre que l’on relit.