Nuit de noces à Ikonos de Sophie Kinsella

nuit-de-noces-a-ikonos-463131-250-400

Genre: Chick lit
Étiquettes: Chick lit, Comédie, Mariage, Sœurs,Romance, Humour
Éditeur: 2014 Belfond
  • Synopsis

En Angleterre et en Grèce, de nos jours.

Si Fliss a grande habitude des ratages amoureux de sa sœur Lottie, elle était pourtant persuadée que Richard, l’homme que Lottie fréquente depuis un an, allait faire sa demande. Encore raté ! Fliss s’apprête donc à suivre le protocole habituel : laisser Lottie donner libre cours à sa colère, la freiner dans ses envies de tout envoyer valser/s’exiler sur une île déserte/entrer dans une secte, et la réconforter, le temps qu’elle trouve un autre fiancé. Sauf que cette fois, Lottie a innové : elle n’a rien trouvé de mieux qu’en épouser un autre ! Un certain Ben avec qui elle avait entretenu un vague flirt. Tous deux sont d’ailleurs en route pour un sublime hôtel en Grèce. Catastrophe ! D’autant que Richard a des remords et qu’un autre homme voit également cette union d’un très mauvais œil : Lorcan, l’associé de Ben. Une seule solution : empêcher à tout prix que les deux tourtereaux consomment leur union express et faire annuler le mariage. Et pour saboter la nuit de noces, Fliss a plus d’un stratagème en réserve…

  • Billet

Une comédie romantique bien sympathique pour débuter le printemps.  On retrouve bien la plume de Sophie Kinsella. C’est frais, léger et divertissant . Fliss et Lottie sont totalement dans l’excès ce qui donne un côté déjanté et très drôle à l’histoire. J’ai adoré les personnages.

 

Publicités

L’Accro du shopping dit oui de Sophie Kinsella

l-accro-du-shopping-dit-oui-1402-250-400

Genre: Chick Lit
Étiquettes: Comédie, Amour, Mariage, Humour,Mode, Shopping
Éditeur: 2006 Pocket français
  • Synopsis

Sa devise ? Je dépense donc je suis. Sa vision du devoir conjugal ? Choisir LA bague indémodable. C’est insensé et pourtant Becky Bloomwood va se marier ! Et inutile de dire que les préparatifs s’annoncent… catastrophiques : très vite, se pose la délicate question du lieu où célébrer l’union. Dans le jardinet ridiculement british de papa, avec tente bariolée et robe de mariée qui vous fait la silhouette « d’une saucisse dans un chausson de pâte feuilletée » ? Ou au mythique hôtel Plaza, sous l’égide de la belle-mère, authentique Cruella au total look fashion ?
Écartelée entre goût du luxe et respect des traditions, Becky la flambeuse va cette fois-ci devoir choisir. Pour le meilleur et pour le rire…

  • Billet

C’est avec joie que je me suis lancée dans la lecture de ce tome parlant de mariage. Malheureusement, j’ai légèrement déchanté au fil des pages.  J’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs. Même si Becky est très sympathique, sa bêtise à eu le don de m’exaspérer cette fois-ci. Elle fait toujours les mêmes erreurs. Cela reste tout de même une lecture agréable mais j’ai préféré les tomes précédents.

On peut dire que Sophie Kinsella à de l’imagination à revendre, elle arrive toujours à me surprendre en sortant Becky de situations plus que compliquées. Les revirements sont menés avec brio.

Bref, j’ai moyennement apprécié cette lecture.

L’accro du shopping à Manhattan de Sophie Kinsella

couv25619663Genre: Chick Lit

Étiquettes: Mode, Humour, Shopping, New York, Chick lit, Amour

Éditeur: 2006 Pocket français

  • Synopsis

Becky Bloomwood, la terreur des distributeurs toujours aussi folle de fringues, ne s’est guère assagie question finances. Mais à quoi bon être enfin devenue la journaliste financière la plus populaire d’Angleterre si l’on n’en profite pas un peu? Heureusement, elle file le parfait amour avec le séduisant Luke, son fiancé. Même s’il travaille du matin au soir pour monter sa nouvelle agence de communication à… New York! Le rêve pour toute accro du shopping qui se respecte!

Aux anges, Becky s’envole avec lui vers ce paradis de la consommation où elle se grise à l’envi de soldes, de marques et de boutiques. L’ivresse tourne à la gueule de bois quand Luke découvre, un beau matin, dans un tabloïd anglais, un cliché de Becky en pleine frénésie d’achats sur la Cinquième Avenue. Autant dire adieu à leur crédibilité et à tous leurs grands projets. Mais la coïncidence est fâcheuse et Becky est sceptique face au hasard…

  • Billet

On retrouve notre Becky inchangée malgré la prise de conscience à la fin du livre précédent. Elle va encore être criblée de dettes et réagir de la manière la moins appropriée. Becky est complètement décalée mais attachante. Elle a une manière bien à elle de résoudre ses problèmes. Suivre ses nouvelles aventures m’a beaucoup plu.

Toujours aussi rafraîchissant, bourré d’humour et de situations hilarantes. J’ai encore passé un excellent moment avec cette lecture.  Je file lire la suite !

Confessions d’une accro du shopping de Sophie Kinsella

confessions-d-une-accro-du-shopping-2067-250-400

Genre: Chick Lit
Étiquettes: mode, shopping, amour, humour,comédie, féminité
Éditeur:  2006 Pocket
  • Synopsis

Votre job vous ennuie à mourir? Vos amours laissent à désirer? Rien de tel qu’un peu de shopping pour se remonter le moral… C’est en tout cas la devise de Becky Bloomwood, une jolie Londonienne de vingt-cinq ans. Armée de ses cartes de crédit, la vie lui semble tout simplement magique! Chaussures, accessoires, maquillage ou fringues sublimes… rien ne peut contenir sa fièvre acheteuse, pas même son effrayant découvert. Un comble, pour une journaliste financière qui conseille ses lecteurs en matière de budget ! Jusqu’au jour où, décidée à séduire Luke Brandon, un jeune et brillant businessman, Becky s’efforce de s’amender, un peu aidée, il est vrai, par son banquier, qui vient de bloquer ses comptes… Mais pourra-t-elle résister longtemps au vertige de l’achat et à l’appel vibrant des soldes?

  • Billet

Sophie Kinsella est capable du meilleur comme du pire. J’ai adoré la plupart de ses romans: « Lexi Smart a la mémoire qui flanche », « Poppy Wyatt est un sacré numéro », « Samantha, bonne à rien faire » .  En revanche, je n’ai pas apprécié « Une maison de rêve » ou encore « Des vacances inoubliables ».

J’avais également adoré le film « Accro du shopping ».  Du coup, je ne pouvais pas passer à côté de cette saga. Bref, tout ça pour dire que je commençais ce livre avec beaucoup d’attentes et que je n’ai pas été déçue.

Pour en revenir au livre, l’héroïne, Rebecca est superficielle, obsédée par la mode et le paraître. Il est difficile de s’y identifier mais suivre son parcours a été un véritable plaisir. Elle ne recule devant rien pour s’en sortir. Ses mensonges m’ont beaucoup fait rire. Elle se retrouve souvent dans des situations carrément drôles. La fin est en accord avec le genre littéraire « chick lit », mais je trouve qu’elle s’en sort presque trop bien.

C’est une lecture distrayante et pleine d’humour. Je la recommande à tous ceux qui cherchent à se détendre ou un petit livre sans prise de tête.